enfant qui crie

L’intention de cette méditation est d’observer la respiration sans la modifier.

Je prends conscience de ma respiration.

Je suis le chemin de l’air qui rentre, je suis le chemin de l’air qui sort.

J’observe la profondeur de ma respiration.

J’observe le rythme de ma respiration.

J’accueil et j’accompagne ma respiration avec bienveillance.

Si des pensées, des émotions, des sentiments, des ressentis ou des tensions apparaissent, je les observe avec une certaine distance, sans m’identifier et je les laisse partir tranquillement.

Puis je reviens à ma respiration.