pots d'épices

La médecine ayurvédique utilise beaucoup de plantes adaptées à la constitution physique de chaque individu plutôt qu’à une maladie.

Les bases de l’Ayurveda sont difficiles à comprendre mais très intéressantes.

Je consommais déjà des plantes jouant un rôle important dans l’Ayurveda avant d’en avoir entendu parler (comme le curcuma ou le gingembre).

J’ai commencé à m’y intéresser quand j’ai lu que l’ashwaganda stimule la thyroïde (j’ai eu une hypothyroïdie auto-immune, la maladie de Hashimoto) et que le ginseng stimule le système immunitaire.

C'est dans l’Ayurveda que j'ai découvert les adaptogènes, un genre de "toniques supérieures" qui équilibrent différentes fonctions du corps et augmentent son énergie et sa vitalité.

Les adaptogènes favorisent la santé dans sa globalité sans traiter de maladies spécifiques.

Ces plantes soignent le terrain.

Quelques exemples de plantes adaptogènes :

  • le Ginseng asiatique (Panax ginseng),
  • le Lapacho,
  • la Rhodiola rosea,
  • l'Astragale,
  • l'Eleutherocoque,
  • le Schisandra,
  • l'Ashwagandha (ginseng indien),
  • le Maca,
  • le Tribulus terrestris,
  • le Tulsi (basilic sacré),
  • le Curcuma,
  • le Gingembre,
  • la Cannelle de Ceylan,
  • le Cardamome,
  • la Réglisse,
  • le Romarin,
  • le Pissenlit,
  • l'Ortie (encore elle)