papillon

La démarche d’individuation entend rendre à la conscience la part primitive et inadaptée qui lui appartient, elle vise ainsi l’immanence (harmonie d’éléments indissociables) de l’être.

Le concept d’immanence est illustré par le mandala, image symbolique formant un ensemble unifié, correspondant à une totalité réalisée dans son principe et sa plénitude : « l’espace de son contenu est continûment orienté vers son centre qui se prolonge dans l’intégralité de ses composantes ».

~

L’attitude existentielle propose à l’individu de rétablir son immanence en se constituant comme un ensemble unifié par l’acceptation des parties de lui-même qu’il réfute (colère, peur, jalousie, honte).

Cependant, accepter sa part inacceptable (ainsi que se déposséder de son masque) représente une phase délicate de l’évolution.

Une relation sincère (confiance) à l’autre forme l’espace de tolérance et d’accueil de l’obscurité de sa personnalité, une réintégration de soi doit alors se faire au travers du regard et de l’écoute empathique, de l’altérité et de la bienveillance d’une relation d’aide, considérée comme susceptible de soutenir et de transformer la réalité existentielle.