dessin bateau à voiles

Les accidents de la vie (ruptures, conflits, erreurs, deuils) demandent de rétablir un accord intérieur (compréhension et réconciliation avec soi) dans une relation harmonieuse au monde environnant : « la compréhension permet à la conscience d’élever son registre vibratoire, le corps émotionnel énergétique se transforme alors et s’adapte aux énergies environnantes, permettant de rendre les réactions plus significatives et les réalisations plus utiles ».

Résumé en trois phrases du cycle 1 du voyage intérieur qui s’étale sur 12 semaines :

La bienveillance et l’altérité sont des formes de mouvements vers l’autre [ tu vis ] qui s'appliquent dans les circonstances relationnelles équilibrées. Les besoins fondamentaux [ je vis ] relèvent de la conscience de soi [ je suis ], leur discernement engage la communication [ je vis – tu vis ] et le partage des sentiments [ je suis – tu es ]. La fonction émotionnelle est une voie d’expression spontanée [ je suis ], sa régulation engage la compréhension des émotions d’autrui [ tu es ], reconnues au travers des perceptions [ tu es – je suis ].

Résumé en trois phrases de l’ensemble des 4 cycles du voyage intérieur sur 48 semaines :

Réhabiliter l’être dans son ensemble (juste, entier, unique) est une individuation qui réconcilie la raison avec sa matière préconsciente. Le voyage intérieur peut aider la conscience à s’ouvrir aux fragments représentatifs qui constituent l’être profond en les rendant réels, présents et visibles. Lorsque les E.O.Q.E. sont portés par la volonté, ils situent naturellement le champ de leur application en proposant des outils de connaissance, de compréhension et d’approfondissement de soi pour soutenir la voie individuelle.